La durée idéale pour une sieste : 10, 20 ou 90 minutes ?

10, 20 ou 90 minutes ? On vous dit tout sur la durée idéale d’une sieste pour rester en pleine forme et en bonne santé.

Surcharge de travail, stress, surexposition aux écrans… Les facteurs de fatigue sont omniprésents dans nos quotidiens. Que l’on soit insomniaque ou gros dormeur, il est naturel de ressentir le besoin de dormir en plein milieu de la journée. Ce pic de fatigue survient souvent après la pause de midi, et plus généralement entre 13h et 17h. La culture de la productivité et le mythe selon lequel l’épuisement est nécessaire pour s’accomplir nous a conduits à considérer la sieste comme l’apanage des fainéants, à tort.

Si une sieste de plusieurs heures risque en effet détériorer votre horloge biologique et de vous rendre léthargique jusqu’à la fin de la journée, une sieste de courte ou moyenne durée est vivement recommandée pour tous. Un bref moment de détente peut suffir à raviver les capacités mentales et physiques pour terminer la journée en pleine forme. A long terme, la sieste aide à rester en bonne santé et aurait même le pouvoir d’allonger l’espérance de vie.

Dans le milieu professionnel, la sieste revient au goût du jour et prouve ses bienfaits jour après jour. De plus en plus d’entreprises aménagent des salles de sieste et encouragent leurs employés à en profiter pour améliorer leurs performances.
Pour un coup de boost efficace sans dérégler votre rythme de sommeil, découvrez la durée idéale pour une sieste.

La micro-sieste : 10 minutes et ça repart !

Malgré sa courte durée, la micro-sieste est riche en vertus. En seulement 10 minutes, cette pause sommeil offre un regain d’énergie correspondant à plusieurs heures de sommeil. La micro-sieste permet de ralentir l’activité du système nerveux sympathique, responsable du rythme cardiaque, de la respiration, de la pression artérielle ou encore de la contraction musculaire. Si à court terme, la micro-sieste de 10 minutes permet de lutter contre la fatigue visuelle, mentale et physique, elle permet à long terme de prévenir les problèmes de santé causés par le stress : troubles cardiovasculaires, troubles digestifs, hyperthyroïdie…

La micro-sieste est de plus en plus populaire dans les corps de métier soumis à un rythme intense et à une forte pression. Rapide et peu contraignant, ce type de sieste peut s’effectuer partout et plusieurs fois par jour si besoin.

20 minutes : la durée optimale pour une sieste

 

Vous piquez du nez après la pause déjeuner, peinez à vous concentrer et à garder en mémoire les informations avec lesquelles vous travaillez ? Une sieste de 20 minutes vous apportera le repos nécessaire pour faire le plein d’énergie. Suffisamment longue pour permettre de recharger les batteries et assez courte pour ne pas vous plonger dans un sommeil profond duquel il vous sera difficile de sortir, la sieste de 20 minutes est idéale.

Au réveil, vous ne mettrez que quelques secondes à retrouver un parfait état de vigilance pour poursuivre vos activités. Au-delà de 20 minutes, vous entamez un véritable cycle de sommeil et risquez de bouleverser votre horloge biologique. En effet, interrompre un cycle de sommeil en cours de route peut résulter en une fatigue bien supérieure à celle qui vous a amené à faire la sieste : on appelle ce phénomène « inertie du sommeil ».

La sieste de 90 minutes :récupérer une nuit agitée

Vous souffrez d’insomnie ou avez trop peu dormi la nuit passée ? Dans le cas où il vous faudrait rattraper des heures de sommeil manquantes en un temps record, la longue sieste est de mise. Mais attention ! Comme expliqué précédemment, il est déconseillé d’interrompre un cycle de sommeil au mauvais moment, au risque de vous fatiguer plus que de vous reposer. Pour éviter cet effet indésirable, optez pour une sieste d’une durée d’ 1h30, soit l’équivalent d’un cycle de sommeil complet. Ainsi, lorsque votre réveil sonnera, vous serez normalement en phase de sommeil léger et regagnerez un état d’éveil sans difficulté.

La sieste : où et comment ?

Oui, on peut faire la sieste n’importe où, mais pas n’importe comment. Il est essentiel d’être allongé sur une surface confortable pour profiter des vertus de la sieste. Chez soi, il est conseillé de privilégier le canapé ou le divan plutôt que le lit. En vous faufilant dans le lit pour une simple sieste, votre cerveau risque de mal interpréter l’information et de se préparer à une véritable nuit de sommeil.

Mais qui a dit qu’il fallait avoir un lit ou un canapé à disposition pour faire une bonne sieste ? Pour profiter d’une sieste énergisante en extérieur, dans un parc, dans votre jardin, à la plage ou au bord de la piscine, il ne vous suffit que d’une chose : un tapis de sieste.

Facile à transporter, confortable et couvert d’une surface déperlante, ce matelas-tapis vous accompagnera discrètement dans toutes vos escapades. Avec des dimensions de 80 x 190 cm, il accueillera les siestes et micro-siestes des petits comme des grands à tout moment de la journée. Mais pratique ne doit pas rimer avec rudimentaire. L’importance du confort dans la qualité du sommeil, Petit Meunier en sait quelque chose. C’est pourquoi les tapis de sieste sont garnis de fibre synthétique de polyester hypoallergénique et fournis avec un polochon assorti pour une sieste nomade aussi confortable qu’à la maison.

Tapis de sieste nomade Petit Meunier édition 2021

Add Your Comment