Que faire contre les ronflements ? Les solutions les éviter

Le ronflement est extrêmement fréquent. Pas moins de 40 % de la population adulte – en particulier des hommes – sont concernés. S’il peut avoir des conséquences fâcheuses sur la vie de couple, il peut en avoir tout autant sur la santé du ronfleur. Fort heureusement, des solutions simples existent pour le contrôler. Dès lors, que faire contre les ronflements ?

Qu’est-ce que le ronflement ?

Le ronflement – autrement nommé ronchopathie – est provoqué par la vibration de la luette et du voile du palais lorsque l’air s’engage au niveau du pharynx.

Quelles sont les causes du ronflement ?

Bon nombre de d’éléments peuvent provoquer ou accentuer cette réaction sonore, notamment :

  • Un surplus de poids
  • La grossesse (en raison d’un gain de poids)
  • La présence de polypes dans les voies nasales
  • Des amygdales trop imposantes
  • Une congestion nasale dû à un rhume ou à une allergie
  • La consommation d’alcool ou de tranquillisants
  • Le relâchement des tissus liés au vieillissement
  • Un dîner trop copieux
  • Le tabagisme

Quelques idées de solutions anti-ronflements

Apporter des changements à son style de vie

Apporter les correctifs qui s’imposent aux situations énumérées ci-dessous, du moins celles sur lesquelles on exerce un certain contrôle (surplus de poids, tabagisme, alcool, alimentation, traitement du rhume et des allergies,…) peut être d’une aide précieuse.

Modifier sa position de sommeil

La position sur le dos peut être un facteur favorisant l’apparition du ronflement. Dormir sur le côté, en position fœtale, permet d’atténuer ce risque. Pour s’assurer de ne pas changer de position ni se retourner durant le sommeil, mettre un oreiller entre ses bras et ses jambes demeure encore l’astuce la plus simple à appliquer.
Petit Meunier vous propose l’oreiller moelleux, idéal pour dormir sur le côté.

Choisir une bonne literie

Le choix de la literie et surtout de l’oreiller font partie des facteurs à considérer pour enrayer ou limiter le risque de ronflement. Il faut par conséquent éviter de choisir un matelas trop mou et un oreiller trop plat. En effet, dormir la tête à plat avec le corps enfoncé dans un matelas trop mou provoque le basculement de la langue vers l’arrière et par le fait même le ronflement. L’idéal est donc d’opter pour un oreiller pas trop mou, qui permet une légère surélévation de la tête. On peut aussi placer deux oreillers derrière la tête afin d’éviter le relâchement des muscles de la gorge.