Quel est l’impact du sommeil sur la mémoire ?

Si vous faites partie de ceux qui ont déjà potassé un cours avant d’aller dormir la veille d’un examen dans l’espoir de pouvoir restituer son contenu sans encombre. sachez que vous n’étiez pas loin de la vérité.
La recherche scientifique s’intéresse beaucoup au sommeil depuis le milieu du XXème siècle, et notamment au lien qu’il entretient avec la mémoire. De nombreuses études ont prouvé depuis lors que le sommeil, bien loin de n’être qu’un moment passif durant lequel l’organisme se met en pause, est un temps d’activité effervescente pour le cerveau. notamment au niveau des régions impliquées dans le processus de mémorisation.
Alors que se passe-t-il dans notre cerveau quand on dort à poings fermés et quel est l’impact du sommeil sur la mémoire ? Voici ce que la science nous répond.

Le sommeil consolide la mémoire

L’une des hypothèses prédominantes de la recherche scientifique sur le sujet est que le sommeil sert à consolider les souvenirs. Cette hypothèse s’est confirmée à maintes reprises, notamment en observant l’activité cérébrale de rongeurs endormis. En effet, les données recueillies ont révélé un phénomène de réactivation des réseaux de neurones sollicités dans la mémorisation pendant le sommeil. Plus précisément, ce sont les cellules de l’hippocampe qui communiquent avec le cortex pendant la phase de sommeil lent profond. C’est un échange nécessaire à la formation et à la consolidation de nouveaux souvenirs.

Mal dormir mauvais pour la mémoire
Mal dormir peut affecter la mémoire

Plusieurs chercheurs au cours de l’histoire se sont par ailleurs penchés sur l’idée que chaque stade du cycle de sommeil. (le sommeil lent léger, le sommeil lent profond et le sommeil paradoxal). Cela aurait un rôle dans la consolidation des différents systèmes de mémoire.
Ainsi, le sommeil lent profond cité ci-dessus, plutôt situé en début de nuit et très présent chez les enfants. Il servirait à renforcer les mémoires déclaratives (mémoire explicite des faits et des événements). Les enfants, en pleine période d’apprentissages, auraient donc besoin d’une plus grande quantité de sommeil lent profond que les adultes pour bien mémoriser toutes ces nouvelles informations pendant la nuit. Le sommeil paradoxal, majoritaire en fin de nuit, servirait quant à lui à la mémoire procédurale. (mémoire implicite de la motricité automatique)

 

Avec l’âge, le sommeil perd souvent en durée et en qualité. Il peut devenir plus léger, plus discontinu, plus agité, et ce manque de sommeil lié au vieillissement expliquerait donc en partie certains troubles de la mémoire chez les sujets âgés sans pathologie cognitive particulière. Les troubles du sommeil seraient également un des facteurs de risque dans la survenue de la maladie d’Alzheimer.

Bien dormir pour avoir les idées claires

Mais il se trouve que le cerveau ne fait pas que consolider de nouveaux souvenirs : il en supprime ! Lorsque nous dormons, notre cerveau fait le tri parmi les informations qui y sont entrées dans la journée. Si elles sont catégorisées comme pouvant être utiles, soit parce qu’elles sont associées à une charge émotionnelle ou parce qu’on leur a alloué beaucoup d’attention. Notre cerveau mémorise les information et prête à devenir des souvenirs. Si, à l’inverse, elles apparaissent comme inutiles, elles sont oubliées.
Ce processus d’oubli est parfaitement normal, c’est même ce que l’on appelle couramment la mémoire sélective. Si nous devions retenir toutes les informations que nous percevons au cours de la journée, nous serions complètement submergés et incapables de se concentrer sur les choses importantes. Il est donc essentiel d’avoir un sommeil en quantité et en qualité suffisantes pour que ce tri des souvenirs se fasse correctement.

Pour bien dormir, nous recommandons de maintenir un rythme régulier et de limiter la consommation d’excitants. Mais il est avant tout important de se sentir bien dans son lit. Se créer un cocon que l’on a hâte de retrouver et dans lequel on se sent comme sur un nuage est la première étape d’une mémoire infaillible ! Découvrez nos couettes et oreillers fabriqués en France, conçus pour offrir un sommeil optimal à tous les types de dormeurs.

Oreiller Petit Meunier
Les oreillers Petit Meunier offrent jusqu’à 24 minutes de sommeil en plus!